Astreo

Vous êtes ici : Le photovoltaïque / Installation photovoltaïque

Après avoir définit la position du générateur sur le toit suite à une étude tenant compte de plusieurs facteurs prépondérants tels que l'inclinaison, l'orientation, et la présence éventuelle de masques (immeuble, arbre etc...),'installation se fait en plusieurs étapes :

1) L'électricien intervient en premier pour installer toute la partie onduleur, coffrets, connectique etc...
2) Le charpentier pose les modules et les raccordent entre eux puis finalement à l'onduleur
3) Phase de tests de l'installation
4) Pose des platines de comptage
5) Contrôle de conformite
6) Mise en production

installation photovoltaique, installation photovoltaïque, panneau photovoltaique, panneau photovoltaïque


1) L'installation électrique :

L'onduleur :

L'onduleur se présente sous la forme d’un boîtier métallique de moyenne dimension. Il peut-être placé à l'intérieur ou à l'extérieur mais obligatoirement sur un support vertical. Il n’'émet aucun parasite électromagnétique et génère peu de bruit. 3 règles d'or sont à respecter pour son installation :

1) Afin de limiter les pertes d'électricité en ligne côté DC, il doit être situer au plus près des modules.
2) Pour son bon fonctionnement interne il doit être placé dans un endroit frais et ventilé.
3) Son afficheur doit-être facilement visible par le producteur.

Pour des raisons de sécurité, l'’onduleur s’'arrête de fonctionner automatiquement lorsque le réseau est mis hors tension (coupure de courant de cause accidentelle ou pour travaux). C’'est ce qu’on appelle « la protection de découplage » qui permet de supprimer tout risque d’électrocution lorsque des techniciens font une opération de maintenance sur le réseau. Lors de la mise en service le gestionnaire du réseau vérifiera que l'’onduleur respecte la norme allemande DIN VDE 0126 qui encadre la protection de découplage.

Les coffrets AC et DC :

Ce sont des coffrets de protection, contre les différents risques liés à l'installation et au réseau (voir onglet matériel). Ils sont situés en général à proximité de l'onduleur.

Connectique et câblage :

Les modules PV seront branchés en série afin d'augmenter la tension nominale en "chargeant" au maximum l'onduleur pour optimiser la production finale de l'installation. Le câblage électrique concerne donc les panneaux PV les uns aux autres au sein d'une même chaîne et les différentes chaînes à l'onduleur. Pour limiter les chutes de tension aussi bien coté DC que AC (idéalement à moins de 1 %), une section de câbles est idéalement choisi. Dans le cas d'installations importantes la valeur haute de plage de tensions de l'onduleur impose de créer des sous-ensembles de modules. On les appelle les "strings" (chaînes).

Le compteur Rtone (compteur de suivi de production GSM):

Ce compteur enregistre et transmet à distance les données de production de l’installation photovoltaïque. Ce système permet de détecter toutes les anomalies de l'installation et d'en suivre sa production pendant les 2 premières années. Un espace personnel est mis à disposition de chaque producteur pour lui permettre de suivre avec précision le fonctionnement de son installation.

2) L'installation des modules :

Une fois toute la partie électricité finie, le charpentier va procéder à la pose des modules.

La découverture:

installation photovoltaique, installation photovoltaïque, panneau photovoltaique, panneau photovoltaïque


L'étanchéité :

Les installations solaires intégrées au bâti doivent se substituer à la toiture existante et jouer pleinement leur rôle de couverture étanche. En climat montagnard, la vigilance est plus que nécessaire pour une installation durable. Plusieurs solutions sont disponibles sur le marché (cf pose des modules).

Quel que soit la mise en oeuvre choisie par le client pour la pose des modules, on enlève la couverture existante correspondante à la surface de modules.

- Installation IAB (Intégrée Au Batî), les modules sont intégrés directement à la toiture, ce sont les modules qui assurent l'étanchéité, des pièces de zinguerie sont ajoutées pour s'ajuster avec la couverture existante. Ce système de fixation est plus souvent destiné aux petites installations sur des batîments résidentiels. Nous utilisant souvent des modules cadrés Solrif (système reprenant le principe de la tuile mécanique) pour ce type d'installations.
- Installation ISB (Integration Simplifiée au Batî), une nouvelle couverture (spécifique et souvent en bac acier) est installée en remplacement de la couverture existante. Une ossature secondaire est fixée sur ce nouveau bac acier pour acceuillir les modules. D'un coût un peu moins élevé qu'une installation IAB, l'ISB est plutôt destiné aux installations de grandes surfaces sur des batîments industriels ou agricoles.

installation photovoltaique, installation photovoltaïque, panneau photovoltaique, panneau photovoltaïque


L'étanchéité :

Les installations solaires photovoltaiques qu'elles soit IAB ou ISB doivent se substituer à la toiture existante et jouer pleinement leur rôle de couverture étanche. Quel que soit la zone géographique mais surtout en climat de montagne (au dessus de 900 mètre d'altitude)le respect des DTU est primordial pour une installations durable.

La pose des modules :

Une fois le système d'étanchéité installé, on va simplement fixer les modules via les lisses précédemment posés. Grâce à un système d'écrou prisonnier, les têtes de vis utilisées pour installer les panneaux solaires seront coincées dans la gorge dont sont constituées les lisses. Les panneaux solaires sont installés de façon très simple en les boulonnant sur les lisses. Enfin on connecte les modules entre eux, on teste la tension pour voir si tous les branchements sont bien faits. Après cette vérification, on peut raccorder le fil terre des panneaux au fil terre de la maison.

Raccordement :

On raccorde les modules à l'onduleur, le raccordement se fait le plus souvent dans le garage ou dans des locaux techniques de la maison. Après cette étape ultime l'installation est opérationnelle et prête à produire.

Les coffrets de comptage :

ERDF installe 3 compteurs

- 1 compteur de production afin de voir ce que vous vendez au gestionnaire du réseau.
- 1 compteur de non consommation pour vérifier que vous ne prélevez pas d'électricité sur l'installation photovoltaïque.
- 1 compteur de soustirage qui enregistre vos consommations (déjà présent).
L'installation de ces différents compteurs se fait dans la plupart des cas à proximité de l'onduleur. L'installation comportera aussi un disjoncteur de production, en plus du disjoncteur général.

installation photovoltaique, installation photovoltaïque, panneau photovoltaique, panneau photovoltaïque

Le distributeur ERDF :

Ce distributeur divise l’alimentation principale réseau, entre l’installation photovoltaïque et le soustirage.

Plan du site | Design : Asso-com.com | Réalisation : valmoweb.fr | Dernière MAJ : 02/10/2015